Un site, comment c’est fait ? Ep. 1

Aujourd’hui, nous allons poser une première pierre dans cette aventure qu’est la vie d’un site web : le nom de domaine !

Un adresse quelque part dans le monde

Tout le monde le sait, pour accéder à une page internet, il faut rentrer son adresse, que l’on appelle URL, dans son navigateur. Ainsi, que ce soit un moteur de recherche (www.Google.com), un réseau social (www.facebook.com) ou un site plus personnel (www.arg-news.com), chaque site internet possède une adresse.

Se réserver un petit bout d’internet

Cette adresse, pour qu’elle vous appartienne, il faut l’acheter. Inception numerique, l’achat d’une adresse URL, que l’on appelle dans le jargon un nom de domaine, s’achète sur le web ! Il existe plusieurs sites qui vendent des noms de domaines, à tous les prix. C’est vous qui choisissez votre adresse, dans la mesure de sa disponibilité (impossible d’acheter twitter.fr). Bien sûr, plus elle est simple et accrocheuse, plus les gens s’en rappelleront facilement et pourront y accéder, puisque oui, le but de tout site internet est d’être visité par d’autre personnes.

Pour ma part, j’ai choisi d’acheter mon nom de domaine chez OVH, un marchand français de web. La procédure est très simple : il suffit de choisir son adresse, son extension (on en parle juste ensuite) et de passer à la caisse. Pour vous donner un ordre d’idée, la facture totale s’élève à une cinquantaine d’euros.

.com ou .fr ?

Vous aurez remarqué que les url se ressemblent, il s’agit d’un nom suivi d’une extension, un peu comme les fichiers sur votre ordinateur (par exemple, « recettegateauMamie.docx » est un fichier Word, mais « recettegateaumamie.fr » est une adresse web).

Alors quelle différence y a t il entre un .com et un .fr ? A dire vrai, aucune ! C’est simplement un choix à faire au moment de l’achat. cette petite extension a tout de même un sens : « .com » signifie au départ « commerce » tandis que « .fr » signifie comme vous vous en doutez « français ». Ainsi, ce petit but de texte vous renseigne déjà a priori sur le site en question. Avec le temps, le « .com » quitte son positionnement commercial et revêt plutôt l’idée « d’international ».

Si il y a quelques temps encore, ces extensions étaient assez contrôlées et en nombre restreint, il est aujourd’hui possible de choisir tout et n’importe quoi ! Certains en profite pour faire des jeux de mot ou l’incorporer dans leur nom de marque (comme par exemple www.bit.ly, site web du service « Bitly », qui sert… à raccourcir des URL).

Et maintenant ?

Ça y est, vous avez choisi un nom de site (de loin le plus difficile de ce que vous aurez à faire), tout est ok. Vous avez maintenant, rien qu’a vous, sur Internet, visible par la Terre entière … une belle page toute blanche ! Il reste encore quelques étapes avant de pouvoir exprimer votre art en toute simplicité sur le web. Je vous donne donc rendez-vous dans un prochain article !

A très bientôt !

Be the first to comment on "Un site, comment c’est fait ? Ep. 1"

Laisser un commentaire