[Dossier] Pourquoi je m’équipe chez Apple ? Episode 1 : l’iPhone

D’aucuns crieront au fanboy, d’autres à l’argent jeté par les fenêtres, mais qu’importe : je m’équipe chez Apple ! 

Aujourd’hui, départ d’une série de 5 articles à propos de mon matériel high-tech, qui vous le verrez, est très très orienté Pomme ! Et on démarre classiquement avec l’…

iPhone SE 64 Go

Tout d’abord, un très bon smartphone

Commençons par ce qui est devenu le prolongement de notre bras, le smartphone. Le smartphone est devenu incontournable au quotidien, on peut tout faire avec (et oui, même le café maintenant), et cela fait quelques années que notre téléphone ne sert plus à téléphoner.

J’irai jusqu’à dire que la “fonction téléphone” cellulaire classique est presque devenu anecdotique devant l’essor de toutes les messageries instantanées (SMS bien sûr, mais aussi iMessage, Facebook Messenger, WhatsApp, etc, etc), ou autres appels par internet (FaceTime, Skype, etc). Pour la petite anecdote, je n’ai plus souvenir de la dernière fois que j’ai laissé un message vocal après le bip sonore.

Le smartphone se démarque du téléphone classique par sa capacité à se connecter à Internet. Il est donc une porte ouverte sur ce monde infini et l’imagination des développeurs nous offre toujours plus de fonctionnalités. Des fois pertinentes, souvent futiles, quelques fois inutiles, mais toujours passionnantes à découvrir, toutes ses fonctionnalités font que le smartphone est devenu pour moi un indispensable du quotidien.

Un smartphone oui, mais un iPhone

Mais alors, pourquoi spécialement un iPhone ? Dans une premier temps, un iPhone parce que c’est un bel objet. Ca peut sembler trivial comme réflexion, mais finalement pas tant que ça quand on voit le temps passé en sa compagnie. Vous achetez une “belle” montre que vous consulterez 5 à 10 fois une fraction de secondes dans la journée, ou alors une “belle” voiture, pour finalement la regarder dans votre garage et ne profiter finalement que de l’habitacle intérieur, et encore, pendant ces magnifiques moments de détente que peuvent-être des bouchons. Alors dites-moi, pourquoi serait-ce différent pour un autre objet avec lequel vous passez bien plus de temps et qui vous rend tant de services ?

Outre l’argument esthétique, le marché des smartphone se divise plus ou moins en deux groupes (pardon Blackberry, si tu me regardes) : iPhone vs “Android”. Il faudrait plutôt dire “iOS” vs “Android” pour comparer ce qui est comparable. L’iPhone, c’est la boite métallique, les composants, la vitre tactile, l’objet en tant que tel. “iOS”, c’est ce qu’il se passe quand vous l’allumez, c’est à dire le logiciel interne, pardonnez moi l’analogie : le “windows” de votre PC. C’est lui qui se met à jour et qui change votre façon de déverrouiller votre téléphone (pour donner un exemple des dernières nouveautés).

Alors si l’on parle de iPhone vs Android, c’est qu’Android, au même titre qu’iOS, est aussi un logiciel interne, ou dans le jargon : un Operating System (OS). Android, qui appartient à Google, peut être utilisé par n’importe quel constructeur de smartphone pour donner vie à sa petite machine. Vous trouverez donc des smartphone sous Android chez Samsung, chez Motorola, chez Wiko, ou même bien sur chez Google. Mais iOS, vous ne le trouverez que sur un iPhone !

La question qui se pose maintenant est : pourquoi ? Et bien cela fait parti de la philosophie d’Apple de maitriser un produit dans son intégralité, en l’occurence ici, autant la partie matérielle, que logicielle. Et là où c’est pertinent, c’est que le développement d’un logiciel codé pour un smartphone en particulier, et inversement un smartphone construit pour faire tourner au mieux un logiciel, a beaucoup plus de chances de fonctionner correctement. Et si d’aventure je venais à ne plus vouloir d’iPhone, je m’orienterai vers un smartphone sous Android fabriqué par ..  Google, exactement pour cette même raison ! Paradoxalement, le marché du smartphone nous montre que c’est plutôt Samsung qui vend le plus de smartphones sous Android…

Un problème majeur au delà de cette cohérence de conception est la disponibilité des mises à jour. Apple n’ayant à gérer qu’une très petite variété de modèles sur lesquels sont installé iOS, il n’existe que très peu de problèmes lors de la sortie d’une nouvelle mise à jour. Elle sort tel jour, vous pouvez la télécharger tel jour et profiter des derniers nouveautés logicielles (si bien sûr Apple a estimé que votre téléphone tenait encore la route d’un point de vue composant pour assumer cette mise à jour, sujet sur lequel je les trouve plus qu’honnêtes). Sur Android, la dernière version est réservée aux téléphones Google, toutes les autres marques devant attendre au moins plusieurs mois, voir plusieurs années pour se la voir proposée. Au prix des smartphones de nos jours, le moins que l’on puisse demander, c’est de profiter des avancées technologiques a minima au rythme de leur sortie. Autrement dit, il est légitime d’exiger que le constructeur de notre smartphone ne le rende pas obsolète quelques petits mois après sa sortie.

Un iPhone enfin, c’est la meilleure boutique d’applications à disposition, c’est une sécurité de la vie personnelle par un chiffrement de vos données privées, c’est une ergonomie excellente, … Je m’arrête là, je crois que vous avez compris.

Mais revenons à nos moutons. Un iPhone, OK, c’est beau, tout est créé par les mêmes gens, mais “ça ne justifie toujours pas 900E dans un téléphone“. Et bien même si chacun investit son budget dans ce qu’il lui fait plaisir, des solutions plus économiques existent !

Un iPhone SE 64 Go !

Sorti il y a un peu plus d’un an, l’iPhone SE est une Formule 1 dans un châssis de Twingo, au prix de la Clio (amis concessionnaires bonjour). L’iPhone SE reprend le design très carré de l’iPhone 5, ainsi que sa taille (taille qui n’existe malheureusement plus depuis la sortie de l’iPhone 6). Mais ne vous fiez pas aux apparences, sous le capot se trouve une bonne partie des composants de l’iPhone 6S, donc autant vous dire que ça fonctionne plutôt pas mal. Manque à l’appel face au 6S seulement le 3D Touch (qui vous offre la possibilité de faire du tactile en profondeur sur votre écran) et le capteur d’empreinte digitale 2e génération plus rapide que le premier.

Simplement, avec les avancées technologiques sur les batteries, et quelques améliorations matérielles énergivores absentes, je me retrouve avec un iPhone qui écrase avec brio LE défaut de ses grands frères : la batterie ! Je n’ai encore jamais réussi à le pousser à bout en une seule journée (fini le “quelqu’un a un chargeur d’iPhone ??”). Quand je suis raisonnable (musique et lecture de news dans les transports, réseaux sociaux et quelques textos dans la journée, gestionnaire de taches Things 20 fois par jour), je rentre chez moi à 19h avec 40% de batterie restante. Tout juste excellent.

Le prix de ce téléphone mal-aimé d’Apple (à tort) est bien plus raisonnable que le dernier iPhone en date (quasiment moitié prix) et j’ai pu donc pousser un peu la capacité de stockage à 64Go, ce qui change aussi la vie : plus besoins de devoir chercher quelle application supprimer pour pouvoir en installer une nouvelle (oui, j’adore tester des applications).

C’est mon deuxième iPhone, le premier était un 5S qui commençait à montrer des sérieux signes de fatigue au bout de 3 ans de bons et loyaux (et intensifs) services, autant dire un dinosaure à l’échelle de la technologie d’aujourd’hui.

Le mot de la fin

Et voila, j’espère que ce premier article de la série vous a plu, j’aimerai dans ces quelques articles vous présenter la philosophie de mes choix en matière de technologie. Pour moi, ce ne sont pas des choix anodins et ont un impact direct sur notre quotidien, en terme de productivité, de gain de temps et même de bien-être. Le rapport à la technologie est très philosophique et je tacherai de vous exposer mon point de vue au fil des différents articles.

N’oubliez pas de partager cet article sur vos réseaux sociaux si il vous a plu et de cliquer sur le petit coeur en bas à gauche pour le faire monter dans le top 3 ! Et je vous dis..

A très bientôt !

 

 

Be the first to comment on "[Dossier] Pourquoi je m’équipe chez Apple ? Episode 1 : l’iPhone"

Laisser un commentaire