Les échelles de longueur [Partie 2/2]

Du picomètre à l’année-lumière, on ouvre cette rubrique Minute-Science avec une petite mise au point sur les échelles de longueur !

Le monde qui nous entoure nous surprend chaque jour quand on s’attarde sur les différentes longueurs à laquelle il existe. De la cellule au système solaire, de l’atome à la galaxie, petit tour d’horizon du très petit au très grand avec quelques exemples pour se faire une idée, mais surtout essayer de l’imaginer ! Rappelez vous, dans l’article précédent, nous avions parlé de tout ce qui est plus petit que nous. Aujourd’hui, parlons de tout ce qui nous dépasse !

… à l’infiniment grand !

Je vous emmène cette fois-ci en voyage vers un monde gigantesque. Levez la tête…

Si un immeuble de 4 étages mesure environ une dizaine de mètres, la plus haute construction humaine mesure quant à elle 630 mètres de haut ! Mais la Nature est bien plus forte que l’Homme.

Sur notre planète, la plus haute structure naturelle, c’est bien sûr l’Everest, avec plus de 8km de haut ! A contrario, il existe sur notre planète une structure encore plus « haute » mais vers le bas ! C’est la fosse des Mariannes, au large du Japon. Une fosse sous-marine de plus de 11 km de profondeur !

Partons maintenant dans l’espace et regardons notre planète. Elle mesure 13 000 km de diamètre. Et si l’on regarde au loin, on peut apercevoir la Lune, qui tourne autour de nous, à pas moins de 385 000 km de distance. Cela peut paraître immense mais ce n’est finalement rien comparé à la distance entre le Soleil et nous : 150 millions de km ! Et pourtant, c’est la chaleur de ce chauffage naturel gigantesque qui permet à notre planète d’être habitable et favorable à la vie !

Notre planète fait partie d’un ensemble que l’on nomme Système Solaire, dont on apprend les noms des différentes planètes dans l’ordre à l’école. Ce tout petit système mesure la bagatelle de 20 milliards de km de long !

Il est temps de s’arrêter quelques secondes pour faire un petit point. Les kilomètres commencent à être beaucoup trop grand pour réussir à comparer les nombres dont nous parlons. Pour comprendre rapidement, il vous faut savoir 2 choses relativement simples :

  1. La lumière est la chose le plus rapide de notre Univers. On la nomme célérité en physique et elle vaut environ 300 millions de mètres par seconde, soit un peu plus d’un milliard de kilomètres-heure ! Pour la petite anecdote, rien ne peut dépasser cette vitesse, même avec le plus puissant moteur inimaginable !
  2. La vitesse, la distance et le temps sont trois notions reliés. Si on en connait deux, on peut trouver la troisième (Qui se rappelle de l’équation v=d/t ?).

Donc, avec le point n°2, on sait qu’avec un temps et une vitesse, on peut construire une longueur. Et puis l’année-lumière, c’est la distance que parcoure la lumière avec sa gigantesque vitesse, en une année ! Tout est dans le nom finalement. 1 année-lumière, ça fait beaucoup… beaucoup … de kilomètres (10 000 000 000 000 km !)

C’est dans ce tourbillon de chiffres immenses que l’on continue à regarder toujours plus haut !

Notre galaxie, la Voie Lactée, mesure 78 000 années-lumières ! Et enfin, notre Univers, qui se définit par la totalité de tout ce qui nous entourent, mesure selon les estimations des scientifiques… 15 milliards d’années-lumière !

Revenons chez nous

Comme vous avez pu le constater, notre monde est rempli de diversité, rien qu’au niveau des grandeurs auquel il existe des choses, et chaque échelle, du très très grand au très très petit, possède ses propres lois et ses propres manières de fonctionner !

N’oubliez pas de laisser un petit commentaire si vous avez apprécié cet article, me dire ce que vous en avez pensé et si vous souhaitez plus d’astronomie dans les prochaines MinuteScience ! Et comme d’habitude, vous pouvez laisser un petit coeur en bas à gauche pour faire grimper l’article dans le top 3 !

A très bientôt 

2 Comments on "Les échelles de longueur [Partie 2/2]"

  1. Très sympa cet article, j’aime beaucoup. C’était vraiment intéressant de visualiser ces échelles de grandeur. Tu as vraiment bien expliqué les choses !

    Gros bisous.

    Manon

Laisser un commentaire